Back Vous êtes ici : Accueil Lieux de rêve La suite impériale du Ritz : dans le lit de Marie-Antoinette

Lieux de rêve

La suite impériale du Ritz : dans le lit de Marie-Antoinette


On ne présente plus l'hôtel Ritz à Paris, l'un des plus prestigieux palaces du monde. Fondé en 1898 par César Ritz sur la place Vendôme, l'établissement s'est bâti au fil des siècles une véritable légende. C'est devenu l'hôtel des grands de ce monde : têtes couronnées, magnats des affaires, stars du show-biz, artistes..., il a hébergé les hôtes les plus illustres, du prince de Galles à Coco Chanel, en passant par Ernest Hemingway, Greta Garbo, Marcel Proust... 
Dans ce palace, tout est fait pour que l'on se sente comme un prince. J'en veux pour preuve la Suite Impériale, la suite la plus prestigieuse, la plus vaste - et la plus chère - de l'hôtel.
Malgré son nom, cette suite de 200 m² tient plus de l'Ancien Régime que de l'Empire. En effet, l'une de ses chambres n'est rien moins qu'une réplique de la chambre à coucher de Marie-Antoinette à Versailles. Il comporte un lit qui se veut une imitation du lit de la reine. 


(Ci-dessous : la chambre de Marie-Antoinette à Versailles)


La suite veut recréer le faste des demeures d'autrefois. Sous ses 6 mètres de plafond, ses bas-reliefs et boiseries d'époque, ses cheminées de marbre et ses miroirs aux cadres de bois dorés ont fait l'objet des soins attentifs d'une dizaine de corps de métier. Avec ses bas reliefs du XVIIIe siècle, ses toiles de maîtres, son mobilier Empire tendu de soie rouge vif et or, son salon est même classé aux Monuments Historiques...


Triste souvenir : c'est dans cette suite que Lady Diana et Dodi al-Fayed logeaient le jour du drame qui leur coûta leur vie, le 31 août 1997.
Coût de la suite pour une nuit : 9120€. Ce n'est donc pas demain la veille que le quidam de base (même aisé) pourra profiter d'une nuit royale. Mais on peut tout de même goûter aux splendeurs des lieux en allant boire un verre au bar Vendôme, au bar Hemingway (classé meilleur bar du monde en 2001) ou en prenant le Five o' clock tea, au son du piano. Les tarifs sont élevés mais c'est le prix du luxe. Comptez une trentaine d'euros le cocktail... 
Pour 105€ par personne, vous pouvez apprécier un brunch (de 11h à 15h le dimanche), dans le décor somptueux du Salon César Ritz. Michel Roth, le chef de cuisine, - un des cuisiniers le plus titré de France -, a obtenu en mars dernier une deuxième étoile au guide Michelin.


Pour ceux qui souhaiteraient déjeuner à la table de l'Espadon, il y a des menus à environ 70-90€ le midi. Attention tout de même, bien que ce type de tarifs rendent le Ritz accessible à la classe moyenne voulant se faire plaisir, il est déconseillé d'y aller habillé en Zara ou H&M, sous peine de se sentir "awkward" au milieu des dames en tailleur Chanel et des hommes en chaussures Berluti. Ces lieux étant fréquentés par les stars, les people et les riches businessmen, on vous regardera sûrement avec insistance en se demandant dans quel film vous avez tourné. Si ce genre d'atmosphère vous déplaît, préférez le Train bleu à la gare de Lyon (menus à 49, 62 et 96€).  

 
Photos : copyright Ritz.

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "La Chambre d'Ambre", être informé/e des actualités du site, découvrir des photos et des liens inédits.

Vous aimerez peut-être :