Back Vous êtes ici : Accueil Livres, films, etc.

Livres, films, etc.

Le discours d'un roi de Tom Hooper

Le discours d'un roi(affiche)
"Le discours d'un roi" est un film historique sur George VI, souverain méconnu, père d'Elizabeth II. C'est le portrait d'un homme qui ne se sentait pas roi en raison de son bégaiement. Sa timidité et son manque d'aisance en public étaient une telle gêne qu'il redoutait chaque discours, chaque prise de parole...

Mais je ne vais pas vous raconter l'histoire... En quelques mots, cette œuvre de Tom Hooper est poignante, émouvante, passionnante. Elle donne envie d'en savoir plus sur Georges VI et la royauté britannique, qui apparaît dans ce film sous un jour attachant. Les personnages sont tous excellemment bien campés.

Lire la suite...

Victoria : les jeunes années d'une reine (Jean-Marc Vallée)

Un film consacré à la jeunesse de la reine Victoria est sorti le 22 juillet 2009, avec Emily Blunt et Rupert Friend. Il a été réalisé par Jean-Marc Vallée et produit par Martin Scorcese et Graham King.

Les films sur les reines d'Angleterre se succèdent depuis quelques années (saga sur les Elisabeth, "Deux soeurs pour un roi" , "The Queen"...), et pour cause, le public ne s'en lasse pas, le genre fait toujours recette.

Lorsque j'ai vu la bande-annonce du film, celui-ci m'a intéressée car le personnage de Victoria est passionnant :  elle fut l'une des souveraines les plus importantes du monde, son règne fut marqué par une impressionnante expansion de l’Empire britannique qui devint la première puissance mondiale, et par la Révolution industrielle, période de grand changement social, économique et technologique. L'ère dite victorienne fut une époque de splendeur, comparable dans l'imaginaire britannique à ce qu'est le siècle de Louis XIV pour les Français. Ce fut aussi une ère de sévérité dans les mœurs et de tensions sociales. Bref, qu'on l'aime ou pas, Victoria marqua son époque et fut une souveraine exceptionnelle.

Le film de Vallée a ceci d'intéressant qu'il présente la reine au début de son règne, alors qu'elle vient d'accéder au trône. En nous décrivant les premiers pas innocents d'une princesse qui découvre l'amour et le pouvoir, il se situe dans la droite lignée des "Sissi". Si Emily Blunt n'a pas le charisme de Romy Schneider, elle campe tout de même une Victoria somptueuse, fougueuse, passionnée. On est loin de l'image traditionnelle de la vieille dame boulotte et austère, tout de noir vêtue, au visage sévère, qui semble ne jamais sourire...  Tentative de réhabilitation ?

Lire la suite...

Le Soulier de la Reine, un roman d'Eric Cazalis

C'est une belle histoire de... souliers. Et pas n'importe lesquels. Ceux de la reine.

Marie-Antoinette aurait donné son chausson à l'aïeul d'Eric Cazalis, qui était alors son écuyer. "Je pense qu'elle le lui a donné lorsqu'elle était emprisonnée à la Conciergerie", confie avec émotion Eric Cazalis. Cette chausse a alors navigué de père en fils jusqu'à Eric, trois siècles plus tard : "On l'avait dans une vitrine. Tout le monde disait, "c'est le chausson de la reine", mais cela s'arrêtait-là. "
 

Eric, passionné d'Histoire, veut en avoir le cœur net. Il y a dix ans, il fait expertiser la pièce chez Drouot, à Paris.

"Les indices sont concordants : c'est du 36 comme la pointure de la reine. Les trois fleurs de lys brodées n'étaient réservées qu'à la mère, la femme, ou la soeur du roi. La mère était morte, la soeur faisait 1,80 m et ne devait donc pas chausser du 36... Il ne reste plus donc que la femme", explique-t-il. 

Lire la suite...

Louis XIV expliqué aux enfants, de Jean-Christian Petitfils

 
 
Bien m'a pris de lire ce livre... Jusque-là je n'avais jamais été très touchée par Louis XIV. Eh bien, je comprends mieux pourquoi. C'est parce qu'on le réduit à son personnage de représentation, une façade flamboyante mais terriblement guindée. Drapé dans son apparat, il apparaît froid, autoritaire, rigide. Or, le Roi-Soleil est bien plus (intéressant) que cela. Et c'est l'objet de cet ouvrage de Jean-Christian Petitfils, spécialiste du sujet :

"Comment expliquer à un jeune (mais aussi à un moins jeune) le règne de Louis XIV sur lequel tant de clichés et de fausses légendes ont été propagés ? Non, le Roi-Soleil n'a jamais dit : "L'Etat, c'est moi !" Non, son pouvoir n'avait rien de tyrannique. Non, il n'a jamais voulu conquérir l'Europe, et Versailles n'a pas coûté les fortunes qu'on a imaginées..."

Lire la suite...

The Duchess (Saul Dibb), une duchesse de Devonshire sous-dimensionnée

"The Duchess" est un film historique de Saul Dibb, réalisé en 2008. Basé sur la biographie best-sellerienne d'Amanda Foreman, il évoque la vie de la duchesse de Devonshire, née Lady Georgiana Spencer (l'arrière-arrière-arrière-arrière grand-tante de la princesse Diana).

Le personnage ne m'intéresse pas pour sa relation familiale avec Lady Diana, mais parce que c'était une amie de Marie-Antoinette et surtout un personnage du XVIIIe siècle, figure emblématique et égérie de son temps. Beauté célébrée, reine de la mode, mondaine accomplie, femme d'influence, figure politique du parti whig, elle était aussi poète, écrivain, militante. Un personnage fascinant, adulé par le monde : "Lorsqu'elle apparaissait, tous les yeux se tournaient vers elle ; absente, on ne se lassait pas d'en parler."
Petite déjà, la fillette captive son entourage par sa vivacité, son intelligence... et ce petit quelque chose en plus qui fait que sa mère la préfère à ses cadets, George et Harriet.
De quoi faire un film envoûtant en somme, à l'image de son sujet.

 

Lire la suite...