Back Vous êtes ici : Accueil Life and style 20 secrets et anecdotes sur Apple et Steve Jobs

Life and Style

20 secrets et anecdotes sur Apple et Steve Jobs

On ne présente plus la marque Apple, son co-fondateur Steve Jobs ou encore l'iPhone... Mais savez-vous d'où vient le nom "Apple" ? Et Macintosh ? Voici 20 secrets sur cette marque désormais mythique et ses coulisses.

1. Steven Paul Jobs, dit Steve Jobs, est né le 24 février 1955 à San Francisco.

2. Le jeune Steve a passé son enfance en Californie (Etats-Unis). C'est au 2066 Crist Drive, à Los Altos, dans un garage, que seront montés les premiers ordinateurs Apple I.

3. A douze ans, Steve Jobs construit un fréquencemètre à partir de composants électroniques que Bill Hewlett (co-fondateur de la marque HP) a accepté de lui donner après un long coup de fil.

4. Steve Jobs était une sorte de hacker (pirate). En 1971, avec son ami Stephen Wozniak (qui deviendra le co-fondateur d'Apple), il imagine une Blue Box numérique, appareil permettant de téléphoner n'importe où gratuitement en exploitant une faille dans le réseau téléphonique. Comme hacker, Steve Jobs prit le pseudo de "Oaf Torbark."

5. En 1974, Steve Jobs, en mode "hippie", est embauché chez Atari, firme en vogue à l'époque. Son patron l'apprécie, mais moins ses collègues, en raison de son odeur (il pensait qu'à cause de son régime végétalien, il ne produisait pas de mucus et d'odeur corporelle et ne se lavait donc pas).

6. Il aime lire des auteurs comme Shakespeare, Platon, Herman Melville, Ram Dass, Shunryu Suzuki, Paramahansa Yogananda, Richard Maurice Bucke, ChögyamTrungpa, Frances Moore Lappé et le catalogue de contre-culture "Whole Earth Catalog".

7. C'était un passionné de musique, en particulier de Bob Dylan (dont il achetait des enregistrements pirates), Joan Baez (avec qui il eu une liaison), Grateful Dead, Jefferson Airplane et Janis Joplin.

8. En 1976, Steve Jobs et Stephen Wozniak avait décidé de créer leur société. Steve Jobs proposa le nom "Apple". "J'étais dans ma phase 'pommes' de mon régime [végétalien]. Je revenais de la plantation de pommiers. Je trouvais ce nom sympathique et pas intimidant", a-t-il confié à son biographe Walter Isaacson.

9. Ron Wayne dessina le logo originel d'Apple en détournant une gravure où Isaac Newton était assis sous un pommier. Par la suite, l'équipe du publicitaire Régis McKenna proposa une silhouette de pomme déclinée en deux versions : l'une entière, l'autre mordue à un coin. Steve Jobs choisit la seconde pour éviter toute confusion avec une cerise.

10. Sur les brochures, Apple opta pour la maxime : "La simplicité est la sophistication suprême".

11. L'Apple I était vendu 666 dollars.

12. Le nom de l'ordinateur Macintosh vient des pommes McIntosh, variété préférée de Jef Raskin, à l'origine du projet.

steve jobs ordinateur apple

13. Le 12 décembre 1980, lors de l'introduction en bourse d'Apple, Steve jobs devient millionnaire et pesait 256 millions de dollars. Mais il se méfiait de l'argent : "J'ai vu beaucoup de gens chez Apple [...] qui étaient sympas, simples" et quand ils sont devenus riches, "ils ont acheté des Rolls, des maisons [...] Ils sont devenus bizarres, et je me suis promis : 'je ne laisserai pas cet argent ruiner ma vie' ".

14. Pour Jobs, le co-fondateur de Microsoft, Bill Gates, "est un homme d'affaires. Gagner des parts de marché était plus important pour lui que réaliser des chefs-d'œuvre. Au final, il est devenu l'homme le plus riche du monde".

15. Steve Jobs a des mots durs envers Microsoft : "Ils nous ont complètement pillé [avec Windows] parce que Bill Gates n'a pas de scrupules. Le seul problème avec Microsoft, c'est qu'ils n'ont pas de goût. Ils n'ont pas d'idées originales et ils n'apportent pas beaucoup de culture dans leur produit".

16. A l'inverse, Steve Jobs a confié à son biographe avoir une grande admiration pour le fondateur et PDG de Facebook, Mark Zuckerberg.

17. Quelques mois avant le lancement de l'iPhone, il décida de revoir intégralement le design du téléphone. "Les gars, vous vous êtes tués pour réaliser ce design durant ces neuf derniers mois, mais nous allons le changer. Nous allons tous devoir travailler nuits et week-ends, et si vous voulez on peut vous distribuer des pistolets pour que vous nous tuiez maintenant", a-t-il raconté à son biographe. Ce fut un des moments chez Apple dont je suis le plus fier", ajouta-t-il.

18. Il envisageait de réinventer la télévision :"J'aimerais créer une télévision intégrée très facile à utiliser [...] Les usagers n'auront plus à se battre avec des télécommandes complexes pour des lecteurs de DVD et des chaînes câblées", raconte-t-il. Il voulait "faire pour les téléviseurs ce qu'il avait fait pour les ordinateurs, les appareils pour écouter de la musique, et les téléphones : il voulait les rendre simples et élégants". Peu avant de mourir, Steve Jobs a affirmé à Walter Isaacson : "J'ai trouvé la solution", sans plus de précision.

19. Steve Jobs voulait "tuer" le système d'exploitation de Google pour smartphone, Android, qu'il voyait comme "un vol" de l'iPhone. 

20. En septembre 2013, 7 écoles Steve Jobs ont ouvert aux Pays-Bas. Des écoles où l'on étudie avec des iPad, entre autres. La pédagogie y est pensée pour participer au développement des talents propres à chaque enfant, mais également à celui des compétences "du XXIe siècle". Une méthode alternative, avec des salles de classe différentes du modèle traditionnel (une salle par matière ou activité), un emploi du temps choisi par l'enfant, des vacances non imposées... Des écoles du futur, en quelque sorte, à l'initiative de la fondation "The Education for a New Era Foundation" (O4NT).
Pour ceux que le sujet intéresse, les écoles alternatives qui "produisent" des visionnaires sont plutôt les écoles Montessori (ex : les fondateurs de Google), ou carrément des méthodes comme le unschooling.

Et le bonus pour la fin : selon certains, le vrai génie d'Apple, serait Steve Wozniak, son co-fondateur. Personnage haut en couleur, Steve Wozniak, dit "Woz", est le génie caché, le savant un peu fou, l'homme déluré, aux maladresses attendrissantes. "Woz était très brillant, mais émotionnellement, c’était un vrai gamin", disait Jobs.
Woz était le vrai cerveau, l'ingénieur, tandis que Jobs était plutôt le vendeur. C'est Wozniak qui a réellement conçu la petite boîte bleue. Jobs a simplement tenté de la vendre. C'est aussi lui qui a imaginé l'Apple I, l'un des tous premiers micro-ordinateurs de l'histoire, mais aussi l'Apple II (1977), première machine de ce type à se vendre en masse et l'une des plus grandes inventions du XXe siècle. "Voilà ce qui m’agaçait, clame-t-il dans son autobiographie. Personne n’a jamais compris que c’est moi seul qui ai conçu et fabriqué les premiers ordinateurs Apple".
Lorsqu'ils avaient déposé la marque Apple en 1976, les deux compères avaient consenti à vendre chacun un "bijou de famille". Jobs céda son Combi Volkswagen (il était fan de voitures), alors que Wozniak vendit à regret sa calculatrice ultra-moderne HP pour 1300 dollars. Cherchez l'erreur...

Et vous, vous êtes mordu(e) d'Apple ? :-)

Photos : product-reviews, tadtop
Sources texte : Steve Jobs, Walter Isaacson, JC Lattès, octobre 2011

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "La Chambre d'Ambre", être informé/e des actualités du site, découvrir des photos et des liens inédits.

Vous aimerez peut-être :