Back Vous êtes ici : Accueil Un peu d'Histoire Marianne

Un peu d'Histoire

Marianne

Marianne est la figure allégorique de la République française. Sous l'apparence d'une femme coiffée d'un bonnet phrygien, Marianne incarne la République française, sa devise et ses valeurs. Mais d'où vient-elle ? Et quelle est son histoire ?

De Marie Anne à Marianne

Le prénom Marianne provient de la contraction de Marie et Anne, deux prénoms très répandus au XVIIIe siècle au sein de la population catholique du royaume. Plusieurs reines les porteront (comme Marie de Médicis, Anne d'Autriche, Marie-Thérèse d'Autriche, Marie Leszczynska, Marie-Antoinette...). 
A la fin du XVIIIe siècle, le prénom Marianne était très courant dans les milieux populaires, notamment parmi les filles de la campagne qui servaient dans les maisons bourgeoises.
On attribue son utilisation comme symbole de la République à une chanson révolutionnaire en occitan intitulée "La Garisou de Marianno" (en français, "La Guérison de Marianne"), composée par le cordonnier-poète Guillaume Lavabre, de Puylaurens (Tarn). La chanson daterait d'octobre 1792, soit quelques jours seulement après la fondation du nouveau régime. Marianne y représentait la revanche des servantes contre les aristocrates.
Les nobles utilisaient le double prénom Marie-Anne car la forme contractée leur semblait trop populaire. Les révolutionnaires adoptèrent donc cette dernière pour symboliser le changement de régime.
Marianne incarnait aussi la "mère patrie", une mère nourricière qui veille à ses enfants de la République.

Egéries célèbres

Les premières représentations d'une femme à bonnet phrygien apparurent sous la Révolution française. Elles évoluèrent selon les époques et les préoccupations du peuple français. C'est à partir de 1877 qu'elle fit son apparition dans les mairies, remplaçant les bustes de Napoléon III.
Marianne inspirera plus tard la Statue de la liberté, allégorie monumentale, offerte en 1886 par la France aux États-Unis d'Amérique pour commémorer le centenaire de la déclaration d'indépendance américaine.
Des femmes célèbres ont prêté leurs traits à Marianne pour sculpter les bustes de la République. En voici les exemples contemporains les plus connus :
1968 : Brigitte Bardot

1978 : Mireille Mathieu

1985 : Catherine Deneuve

1989 : Inès de la Fressange

2000 : Laetitia Casta

2003 : Évelyne Thomas


Comme on s'en doute, ces choix furent sujets à controverses. 

Mais la Marianne n'a pas toujours été représentée en femme belle et séduisante. Voici des caricatures de la figure républicaine au temps de la Révolution : on est loin de la mannequin ou de l'actrice glamour.


Et la prochaine, qui sera-t-elle ? Les noms de Marie Drucker, Mélissa Theuriau et Audrey Tautou avaient été évoqués en 2007, mais il n'y eut pas de suite. En tout cas, nous avons échappé à Carla Bruni en 2004 et en 2008, et depuis qu'elle est devenue la première dame de France, ce n'est bien évidemment plus à l'ordre du jour...
Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "La Chambre d'Ambre", être informé/e des actualités du site, découvrir des photos et des liens inédits.

Vous aimerez peut-être :