Back Vous êtes ici : Accueil Life and style Comment acheter une oeuvre d'art abordable et de qualité sans se faire arnaquer ?

Life and Style

Comment acheter une oeuvre d'art abordable et de qualité sans se faire arnaquer ?

Il n'y a rien de plus chic que d'avoir de l'art chez soi. Exposer une œuvre d'art dans son salon, même d'un artiste méconnu, est le comble du luxe. Je parle bien sûr d'une véritable œuvre d'art, authentique, unique et non la reproduction d'une toile célèbre. Aujourd'hui, acheter de l'art n'est plus réservé à une élite. L'art contemporain s'est largement démocratisé. On peut désormais acquérir des œuvres d'art à des prix accessibles, à partir de 50 €, ce qui n'est pas plus cher qu'une reproduction de peinture encadrée. Il n'y a donc pas de raisons de s'en priver. Cependant, avant de vous lancer, voici quelques règles qu'il convient de respecter afin de ne pas acheter n'importe quoi. Nous vous livrons toutes les astuces et les pièges à éviter pour bien acheter une œuvre d'art.

Où trouver de l'art bon marché ?

1.Viser un artiste débutant ou émergent

Les élèves tout juste sortis d'école de Beaux-arts sont des artistes à suivre. Ils proposent généralement leurs travaux de début de carrière lors d'expositions collectives, d'événements ou de happenings consacrés à l'art accessible et abordable : vous pouvez y faire un achat de tableaux à moins de 500 €. Si tous ne deviendront pas des stars ou des grands maîtres, c’est parmi ces jeunes talents que se trouvent les valeurs de demain.

2. Regarder du côté des clubs et associations

Dans la plupart des villes, il existe des associations et des clubs d'artistes amateurs. Ils proposent leurs travaux lors d’expositions annuelles. Le niveau de ces dilettantes est très variable mais qui sait, il se cache peut-être derrière ces amateurs de vrais talents... Fonctionnez au coup de cœur mais soyez vigilant en jugeant leur travail : un bon coup de crayon ou une jolie peinture figurative ne suffit pas à faire un artiste.

3. Oser pousser la porte des galeries d'art

Il est révolu le temps où les galeries d'art ne s'adressaient qu'à une certaine catégorie de la population. Les galeries de peinture proposent de plus en plus des œuvres d’art à des prix abordables. N’hésitez pas à entrer dans une galerie pour vous informer. Le galeriste, par sa formation et son expérience, saura vous guider et sélectionner l’œuvre d'un artiste prometteur avec une vraie démarche, quel que soit votre budget. L'avantage de faire appel à une galerie d'art, c'est que contrairement à d'autres types de lieux de vente, l'arnaque n'est pas possible. Un galeriste ne vous vendra pas de contrefaçon ou de fausse création, ce qui n'est pas le cas des achats réalisés sur Internet (ex : sites de vente d'occasion, ou de vente aux enchères). Les galeries d'art sont à privilégier si vous souhaitez acheter des sculptures, car ce type d’œuvres nécessite d'être vues en trois dimensions... 

4. Acheter de l'art en ligne

Il existe désormais plusieurs places de marché fiables et sérieuses où l'on peut acquérir de l'art en ligne, sans risques. Ils présentent plusieurs avantages : outre le fait qu'ils sont plus accessibles que les galeries d'art (la plupart des gens n'osant pas entrer dans ces dernières...), il est facile de trouver des avis sur leurs services et les artistes qu'ils promeuvent. Sans oublier un catalogue parfois plus large et plus varié qu'une galerie physique.

5. Voir du côté des antiquaires et des salles des ventes

Vous aimez l'art ancien ? Les antiquaires disposent souvent de jolis tableaux, bien restaurés et dans leur jus avec un encadrement de qualité. Si vous craquez pour une peinture chez un antiquaire, la prudence est de mise. Un tableau doit être vendu avec les garanties d’origine (provenance, historique du peintre, cours du peintre). Exigez une facture, qui engage le vendeur. Le mieux pour la peinture ancienne étant tout de même l’achat en salle des ventes, où l'on peut réaliser des affaires. Faites-vous accompagner la première fois pour vous faire expliquer le fonctionnement des enchères ainsi que les trucs à connaître.

6. Surveiller les événements organisés par les mairies, conseils généraux et régionaux

La sélection opérée en amont par les organisateurs est un gage de qualité des travaux présentés. Ils n'invitent en effet pas n'importe qui. L’absence d’intermédiaire entre les artistes et les acheteurs permet de proposer la plupart du temps des tarifs attractifs.

 

Quels sont les pièges à éviter pour acheter de l'art ?

Voici des astuces à connaître pour bien acheter une peinture ancienne :
- Regardez la toile longuement et attentivement, de gauche à droite, et du haut vers le bas, pour voir les éventuels défauts, repeints, manques, trous. Le tableau est-il dans son cadre d’origine ? Un cadre ancien en bois sculpté peut avoir une certaine valeur et peut même être un indice pour estimer une œuvre. Essayez de repérer les traces de restauration anciennes, de rapiéçage de la toile. Vérifiez que la toile est sur son châssis d’origine ou a fait l’objet d’un réentoilage ou d’un marouflage (support collé sur un autre, papier ou carton sur toile).
- Retournez le tableau : l’envers d’un tableau renseigne souvent sur son origine. Recherchez sur la toile et sur le châssis les dates, signatures, annotations ou étiquettes d’expositions anciennes. Certains tableaux anciens portent des traces et des restes d’étiquettes de salons où ils ont été exposés, ce qui est un gage de qualité.
- Les manques et les craquelures peuvent dans certains cas renseigner sur le vieillissement d’un tableau. Attention toutefois si vous comptez acheter une peinture avec des craquelures, une restauration de qualité peut coûter cher. Une craquelure n’est pas un signe de datation pour une peinture. On peut en effet faire craquer volontairement une peinture à l’huile en peignant maigre sur gras ou en utilisant un vernis à craqueler.
- La signature : Contrairement aux idées reçues, une signature n’est pas une garantie d’authenticité. Un tableau authentique peut-être signé ou pas, un tableau non signé peut être dû à l'oubli du peintre, à un acte volontaire ou à un travail préparatoire qu’il n’a pas pris le temps de signer. Certains faussaires ont parfaitement reproduit des signatures de maîtres qu’ils ont apposées sur des œuvres anonymes. Une signature n’est donc qu’une présomption d’authenticité. Un certificat d'authenticité est toujours souhaitable.
- De manière générale, acheter directement à un particulier (brocante, vide-grenier, vente en occasion) est très risqué. Les galeries d'art et les salles des ventes offrent des garanties que ne présentent pas les ventes de particulier à particulier. Demandez toujours l’historique du tableau, mais ce type d'achats ne présentant aucune garantie et les recours étant limités, nous ne recommandons ce genre d’achat que pour des pièces à petits prix, les arnaques étant nombreuses.
- Méfiez-vous :
. d'un tableau proposé dans une brocante ou sur un marché vendu sans facture et de provenance inconnue (attention au recel d’objets volés). Un professionnel et un revendeur d’objet d’art doit posséder un livre de police à jour où sont consignés les origines des objets qu’il propose à la vente.
. d'un tableau vendu pour ce qu’il n’est pas. Un Monet à 500 €, par exemple, ça n’existe pas, nulle part. Une jolie reproduction de Monet peinte à l’huile au XIXe siècle peut se vendre à ce prix, mais il faut acheter les choses pour ce qu’elles sont.
. des faux dessins : de nombreux faux dessins circulent sur le marché et il est souvent difficile de les repérer. Les moyens techniques actuels permettent de vieillir des papiers, d’apposer de fausses signatures ou de faux cachets d’atelier. Pour un dessin, il est obligatoire de demander un certificat d’authenticité rédigé par un expert agréé. Contrairement aux peintures, n’oubliez pas que pour un dessin, des traces de pliures, des manques, les traces de clou, punaises, de redécoupages, des taches d’humidité, d’insolation sont autant de moins-value pour votre achat. Ces remarques valent aussi pour les lithographies.

En ce qui concerne l'achat de peinture contemporaine, la vigilance est tout autant de mise. Évitez absolument :
- les peintures achetées sur des sites de vente en ligne vendues comme des originaux mais la plupart du temps réalisées en grandes séries en Chine. Votre œuvre a certes été peinte à la main mais à la chaîne et n’a donc rien d’une œuvre d'art originale.
- les tableaux d’imposteurs qui proposent des tableaux de mauvaise qualité réalisés à la va-vite et vous endorment derrière des mots branchés de figuration libre, d’art brut, ou d’art conceptuel. Tous les barbouilleurs ne sont ni Basquiat ni Pollock. Donc même à moins de 500 €, assurez-vous de la sincérité de l’artiste. Posez-lui des questions sur sa démarche, sa formation, son parcours, ses principales expositions. S'il est autodidacte, ou n'a jamais fait d'expo digne de ce nom, prudence !
- les tableaux proposés lors de salons de peinture organisés par de soi-disant "académies" de peinture dans des hôtels ou salles loués pour la circonstance. Ces marchands de tableaux rackettent les artistes qu’ils exposent en leur faisant souvent  payer le droit d’exposer. Les artistes présentés dans ce genre de "salons" sont souvent de qualité moyenne et plus « faiseurs » que véritables artistes. Les prix proposés, même quand ils apparaissent bon marché, sont en réalité surestimés et supérieurs à la valeur de l’œuvre en cas de revente.

Enfin, n'hésitez pas, en amont de votre achat, à lire la presse spécialisée, pour vous informer des tendances du marché de l'art. Cela vous aidera à mieux cerner vos besoins et sécuriser votre achat d'une œuvre d'art, qui ne doit jamais se faire à la légère. 

 

Crédits photos : Pixabay

 

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "La Chambre d'Ambre", être informé/e des actualités du site, découvrir des photos et des liens inédits.

Vous aimerez peut-être :