Back Vous êtes ici : Accueil Life and style L'histoire du casino, du passe-temps mondain aux sites de jeux en ligne

Life and Style

L'histoire du casino, du passe-temps mondain aux sites de jeux en ligne


Le jeu a toujours fait partie intégrante du quotidien des hommes. Pourtant, le fait de jouer à des jeux de hasard dans un lieu dédié est un phénomène récent, qui remonte au XVIIe siècle seulement. D'où vient la pratique du casino ? Quelle est son histoire, et comment le casino s'est-il développé dans le monde ?

Un lieu de distraction pour les nobles

Comment est-on passé de simples maisons de distraction sans enjeux économiques à une gigantesque industrie dont les derniers avatars sont les sites de casino en ligne en tels que Casinoenligne.ch ? C'est ce que nous allons voir... Le mot "casino" est dérivé de l'italien "casa", et signifie littéralement « petite maison ». Il désignait à l'origine un lieu de détente, non spécifiquement destiné au jeu mais au divertissement en général : vie mondaine, réceptions, théâtre.... Tous les notables italiens possédaient leur casino. L’un des premiers casinos fut érigé dans un palais à Venise, en 1626. Ailleurs en Europe existaient des établissements de jeux appelés « redoute » (de ridotto). Au XVIIIe apparaît un terme allemand, Spielbank, qui correspond à une maison de jeu. Puis, sous l'influence anglaise, le mot casino prend le sens de « club ». En France, c’est sous le règne de Louis XIV que les jeux d'argent et de hasard commencent à émerger, notamment à la cour de Versailles, où la loterie fait des ravages : les courtisans y perdent et y jouent des sommes folles. A partir de 1717, ces jeux sont interdits car ils sont considérés comme nuisibles aux bonnes mœurs et au commerce. Seuls les nobles ont l'autorisation de jouer dans ces lieux. Mais l'engouement de la population pour les jeux de hasard ne faiblit pas malgré l'interdiction, si bien qu'en 1804, Napoléon instaure un organisme officiel régissant les maisons de jeu pour combattre les fraudes et le blanchiment d'argent. Les salles de jeux sont autorisées par un décret en 1806, dans les stations balnéaires, thermales et dans la ville de Paris. Ce n'est qu'au milieu du XIXe siècle qu'on commence à employer le mot casino en France, colporté par les architectes que les écoles des Beaux-Arts envoient se former en Italie. Le casino est d'abord une salle des fêtes ou de spectacles. Le célèbre casino de Monte-Carlo est inauguré en 1863 et le Casino de Paris en 1890.

Règlementation et démocratisation du casino

Au début du XXe siècle, les immigrés italiens importent la pratique du casino durant la grande émigration vers les États-Unis. Le concept remporte un succès considérable sur la cote Est, puis sur la cote Ouest, jusqu'aux débuts de l'aventure Las Vegas, dans les années 1940. Les casinos n'étaient légaux qu'à Las Vegas et dans d'autres endroits du Nevada, où certaines formes de jeux commercialisés étaient permises. Le jeu en casino est introduit à Atlantic City, New Jersey, en 1978. Dans les années 1980, des casinos apparaissent alors dans diverses réserves indiennes, car elles ne sont pas soumises aux lois anti-jeu de l'état fédéral. D'autres casinos légaux prennent place sur des bateaux ou à Puerto Rico grâce à une autorisation spéciale.
En France, à la même époque, la réglementation des jeux de casino est de plus en plus importante : en 1969, un décret prévoit la mise en place de trois jeux américains supplémentaires, la roulette, le black jack et le craps. Dans les années 80, deux mesures décisives vont permettre le développement des casinos : en 1987, le ministère de l'Intérieur autorise l'installation de machines à sous exclusivement dans les casinos. En 1988, l'amendement Chaban Delmas permet l'implantation de casinos dans les villes de plus de 500000 habitants, ce qui n'était jusque-là pas possible. Les casinos restent néanmoins soumis à des contrôles stricts et la profession de casinotier est la plus contrôlée du pays.

L’avènement des casinos en ligne

Avec le développement d'Internet, l'activité des casinos explose. Internet révolutionne les jeux d’argent et de hasard, ainsi que les paris. Les amateurs de jeux peuvent désormais s’adonner à leur passion en ligne, sans se déplacer dans les casinos physiques. Cela a commencé dans les années 70 avec la naissance du logiciel de jeu, qui a permis, par exemple, d’éliminer les fentes électromécaniques des machines à sous ou d’installer des compteurs professionnels de cartes. Dès lors, les fournisseurs de logiciels pour casino en ligne se multiplient. Pour assurer la sécurité et le bon déroulement des jeux de casinos en ligne, un mécanisme de régulation est élaboré en 1994 pour réglementer le libre-échange et l’obtention des licences. En France, les paris sportifs, hippiques et le poker sont autorisés en ligne, à condition d’en obtenir l’agrément auprès de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne.

Aujourd'hui, le casino en ligne représente une activité de 35 milliards de dollars, soit l'équivalent du PIB de la Slovénie... Autant dire que l'histoire du casino n'est pas finie et qu'il a encore de beaux jours devant lui !

 

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "La Chambre d'Ambre", être informé/e des actualités du site, découvrir des photos et des liens inédits.

Vous aimerez peut-être :