Back Vous êtes ici : Accueil Life and style D'où vient l'expression "la trêve des confiseurs" ?

Life and Style

D'où vient l'expression "la trêve des confiseurs" ?

confiserieL'expression "la trêve des confiseurs" désigne la période des fêtes, c’est-à-dire la semaine qui va de Noël au Nouvel An. Contrairement à ce que ses termes semblent indiquer, elle ne signifie pas que les confiseurs s’arrêtent de travailler, mais que tout le monde s’arrête pour laisser les confiseurs travailler, c'est-à-dire vendre leurs douceurs.

C'est une période de repos dans plusieurs domaines :

- en politique : la trêve hivernale est suivie par le Sénat et l'Assemblée depuis 1875.

- sur les marchés boursiers, avec une accalmie traditionnelle à la période de Noël

- dans le monde du football (pour des raisons météorologiques)

- en entreprise : les entreprises préfèrent attendre la fin de la trêve pour régler leurs affaires

L'expression est apparue en France en décembre 1874, à l'occasion des débats à la Chambre, entre monarchistes, bonapartistes et républicains, au sujet de la future constitution de la Troisième République. D'un commun accord, ils décident de mettre leurs discussions entre parenthèses pendant les fêtes :

« Aux approches de Noël, par une sorte d'accord entre les parlementaires, on ne soulève pas de questions irritantes, qui, troublant l'esprit public, nuiraient aux affaires. Et même, afin de mieux vivre en paix, on se sépare, on se donne des vacances. Donc, point d'aigres propos et pendant cette accalmie, les marchands de sucreries, de gâteaux, de friandises, font, tout doucement, leur petit commerce. Les confiseurs jubilent, profitant de la suspension des hostilités à la Chambre, et cette tranquillité dont ils bénéficient s'est appelée la trêve des confiseurs. » (T. Pavot, L'Intermédiaire des chercheurs et curieux, questions et réponses, communications diverses à l'usage de tous, littérateurs et gens du monde, artistes, bibliophiles, archéologues, généalogistes, etc. Volume 38, 20 septembre 1898)

L'objectif est de relancer la consommation : plus de débats afin que les Français puissent se concentrer sur les fêtes de fin d'année, et plus exactement, sur les achats de Noël. A l'époque, la France est sortie affaiblie de la guerre de 1870, et de la Commune de 1871. Sur le plan politique, les luttes font rage entre républicains, bonapartistes, et monarchistes. En faisant une pause dans leurs querelles, ils espèrent relancer le pays.

L'expression a eu un grand succès, et la trêve des confiseurs a eu l'effet escompté : le coup de pouce aux confiseurs a permis à certaines boutiques de ne pas mettre la clef sous la porte. Sans le savoir, les hommes politiques de l'époque avaient expérimenté une théorie de Keynes : la relance de l'économie par la consommation. Aujourd'hui, la période des fêtes de Noël est devenue celle où on dépense le plus.

 Crédit photo : Sylvie Marcel

 

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "La Chambre d'Ambre", être informé/e des actualités du site, découvrir des photos et des liens inédits.

Vous aimerez peut-être :