La Chambre d'Ambre

Back Vous êtes ici : Accueil Rois & reines "L'Etat, c'est moi" n'a jamais été prononcée par Louis XIV

Rois & reines

"L'Etat, c'est moi" n'a jamais été prononcée par Louis XIV

louis xiv charles lebrun"L'Etat, c'est moi". Voilà sans doute la citation la plus célèbre de l'Histoire de France, attribuée à Louis XIV, et censée illustrer la monarchie absolue. Vous le savez, j'aime dénoncer les clichés, légendes et autres idées reçues historiques... En voici une de plus ! En effet, le Roi-Soleil n'aurait jamais prononcé cette phrase. Petit rappel des faits.

La scène à l'origine de cette légende est racontée par Louis Madelin.

En 1654, Louis XIV est sacré roi à Reims, mais dans les faits, c'est Mazarin qui exerce le pouvoir dans le royaume. Sur son conseil, et pour pouvoir continuer la guerre avec l'Espagne, Louis XIV signe différents édits destinés à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat. Les magistrats du Parlement de Paris, chargés d'entériner les décisions royales, enregistrent ces édits le 20 mars 1655, mais certains d'entre eux contestent leur légalité.

Le 13 avril 1655, le Parlement de Paris est réuni en audience solennelle. Le jeune Louis XIV revient de la chasse et porte encore ses bottes et sa cravache sous le bras. Il entre inopinément dans la salle où sont assemblées les robes rouges et dit : "Chacun sait combien ces assemblées ont excité de troubles dans mon état et combien de dangereux effets elle y ont produits. J'ai appris que vous prétendiez encore les continuer sous prétexte de délibérer sur les édits qui naguère ont été lus et publiés en ma présence. "Je suis venu tout exprès pour en défendre la continuation", continue-t-il en montrant du doigt ces Messieurs des Enquêtes. Puis, Louis XIV se lève promptement, sa cravache toujours sous le bras, sans qu'aucun de la Compagnie eût dit une parole. On affirma par la suite que le roi aurait conclu en se levant : "Messieurs, l'Etat, c'est moi !", ce que plusieurs historiens réfutent.

Et dire qu'on nous apprend ça à l'école ! Quel dommage... Je ne suis pas spécialement fan de Louis XIV, mais il est plus complexe que ça et moins caricatural.
Louis XIV dira sur son lit de mort : "Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours" et a toujours soutenu le principe selon lequel l'Etat est plus important que le Roi.

Il est vrai que la formule "L'Etat, c'est moi" correspondait un tant soit peu aux pratiques du Roi-Soleil durant ses jeunes années de règne (culte de la personnalité), mais avec le temps, Louis le Grand se fit plus humble, affirmant qu'il faut se soumettre aux volontés de Dieu, notamment lors des terribles deuils qui accablèrent sa famille. Dieu me punit, je l'ai bien mérité, voilà son credo de fin de vie. Ce n'est pas cette image du roi pieux et humble qu'on retient, et pourtant ô combien elle est importante...

Image : Louis XIV en 1661 par Charles Le Brun