Back Vous êtes ici : Accueil Gastronomie Le hot dog, une histoire qui a du chien

Gastronomie

Le hot dog, une histoire qui a du chien

hot_dog_vintagePlus encore que le hamburger, le hot dog est le sandwich le plus populaire aux Etats-Unis. Et je sais de quoi je parle, je reviens de New York, référence mondiale du coin de table et du take away. :) Mais d'où vient le hot dog (ou chien chaud pour les Québécois) ? Et surtout, d'où vient son nom farfelu ?

Au commencement était la saucisse

Avant le hot dog, il y avait la saucisse et celle-ci ne date pas d'hier. On la retrouve dès l'Antiquité. Les Babyloniens et les Chinois en mangeaient déjà 1500 ans avant Jésus-Christ, Homère en fait mention dans L'Odyssée, Cicéron la cite également. Le mot "saucisse" vient du latin salsus, qui signifie « sel ». Les saucisses, ces portions de viande salée, se conservaient mieux et répondaient ainsi au problème de conservation et de transport de la viande.
Au Moyen Âge, la saucisse connaît un essor : on y ajoute des épices et des aromates que l'on rapportait d'Orient par la fameuse Route de la Soie.
C'est à Francfort, en Allemagne, que naît l'ancêtre de la saucisse à hot dog, un mélange de boeuf et de porc, relevé d'épices et fumé. C'est la fameuse saucisse de Francfort, la "Frankfurter".

Différentes versions de l'histoire

Plusieurs versions de l'histoire de la création du hot dog existent, dont la plupart ne sont que légendes. Je vous présente ici la plus vraisemblable et la moins farfelue, celle de l'historien américain Bruce Kraig, chercheur au Culinary Historians of Chicago, un centre d'études sur l'histoire de la cuisine et de la boisson dans le monde (il y en a qui s'amusent bien). Selon Kraig, ce sont les nombreux Allemands ayant émigré aux Etats-Unis au XIXe siècle qui auraient apporté le "hot dog" dans leurs bagages, sous la forme de teckel, mieux connu sous le surnom de saucisse sur pattes ou chien-saucisse (dachshunds en allemand). La Frankfurter est nommée « dog » pour plaisanter sur l'origine supposée de la viande car on soupçonnait les Allemands de consommer de la viande de chien, et d'en utiliser pour confectionner leurs saucisses. Une suspicion parfois avérée...
En 1867, un certain Charles Feltman, immigrant allemand qui vend des tartes à Coney Island, décide de vendre des saucisses accompagnées de choucroute, dans un petit pain chaud. C'est à l'époque une innovation, qui fait mouche et fait sa fortune.

hotdogcart
Dans les années 1890, les stands ambulants qui vendent ces sandwiches sont appelés « dog-carts ». Il n'est pas difficile d'imaginer les vendeurs commercialiser leur produit en criant : « Elles sont chaudes mes saucisses, elles sont chaudes ! », soit en anglais : « Hot dogs ! Hot dogs ! ». L'appellation serait restée.

Aujourd'hui, on trouve des stands de hot dogs à 1 dollar à tous les coins de rue à New York. Un bon plan pour ceux qui veulent aller croquer la Grosse Pomme ? Certains disent que le meilleur hot dog de New York est à Papaya King, ouvert en 1932. Leurs spécialités ? La "frankfurter" ou le "homerun", avec choucroute et oignons. J'y suis allée. Ca ne coûte pas cher du tout, et ils proposent dans leurs formules des jus de fruits pressés, de papaye notamment.

Crédits photo : "A Dose of Ephemera" by Nouar, 800BuyCart.com

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "La Chambre d'Ambre", être informé/e des actualités du site, découvrir des photos et des liens inédits.

Vous aimerez peut-être :