Back Vous êtes ici : Accueil Lieux de rêve

Lieux de rêve

Un brunch au chalet de la Porte Jaune

P1270222Au coeur du bois de Vincennes, sur l’île du lac des Minimes, se trouve un charmant lieu : le Chalet de la Porte Jaune.
Dans cet ancien relais de chasse construit en 1860 pour la cour de Napoléon III, on déguste tous les dimanches de la mi-avril à la fin septembre l'un des meilleurs brunchs de Paris. Pour 36€ par personne, à vous le buffet généreux et bien garni du chalet.
Rappelons-pour ceux qui auraient hiberné ces cinq dernières années que le brunch, contraction de breakfast et de lunch, est un repas pris en fin de matinée, qui a le vent en poupe chez les Parisiens...

Lire la suite...

Miami, la Côte d'Azur des Etats-Unis

P1230279Miami vient de l'indien "mayami" qui signifie "grande eau" ou "lac intérieur". La tribu des Calusa y avait établi son campement bien avant la découverte de l'Amérique.
C'est dans les années 30 que Miami Beach s'impose comme lieu de villégiature pour les riches Américains, séduits par les palaces récemment construits, le soleil et la mer. Depuis, la réputation de Miami comme station balnéaire ne se dément pas. A l'instar de Saint Trop' ou Ibiza, la capitale économique du Sunshine State est un haut lieu mondial de la mode et de la fête, paradis du fric et de la frime, qui attire les stars. 

Lire la suite...

L'île des Impressionnistes à Chatou

P1210822"Je suis revenu à Chatou à cause de mon tableau. Vous serez bien gentil de venir déjeuner. Vous ne regretterez pas votre voyage, c'est l'endroit le plus joli des alentours de Paris." (Renoir, 1880)

C'est en ces termes que le jeune peintre s'adresse à un ami pour décrire Chatou et son île.
Pierre Auguste Renoir découvre Chatou et ses berges lors d’une promenade, en 1868. Avec Claude Monet, il plante son chevalet au café flottant de la Grenouillère à 2 km de là. Les deux artistes n'ont pas trente ans. Ils entreprennent une série de tableaux. Pendant près de 15 ans, Renoir résidera régulièrement à Chatou pour peindre.

Lire la suite...

Le musée des carrosses à Versailles

ecurieFace au château de Versailles, de part et d'autre de l'avenue de Paris, se trouvent deux édifices jumeaux, construits au XVIIe siècle par Mansart, pour abriter les Ecuries royales. Il s'agit de la Grande Ecurie et de la Petite Ecurie.

Elles hébergeaient plus de 800 chevaux, de main et d'attelage, mais aussi des remises, des manèges, forges, selleries, une chapelle, des logements ainsi qu'une école de pages.

Lire la suite...

Une journée au château de Courances

CourancesJ'ai visité ce week-end un des parcs les plus charmants qui soit. Et je ne suis pas seule à le penser, puisqu'il a été classé "Jardin remarquable", un label du ministère de la Culture attribué aux plus beaux jardins de France. Il s'agit du parc du château de Courances, en Essonne, à 47 kilomètres de Paris...
Tout d'abord, un peu d'histoire : les jardins de Courances furent commencés au XVIe siècle et achevés au milieu du XVIIe siècle. De cette époque datent l'allée d'honneur et la grande perspective dans l'axe du château, avec ses canaux et ses bassins dont un long canal de 248 toises, des "nappes" et une "salle d'eau".

Lire la suite...

Le musée Lambinet, l'art de vivre au XVIIIe

Entrée musée Lambinet
J'ai découvert ce week-end un musée fort intéressant, le musée Lambinet. Ce bel hôtel particulier de l’époque de Louis XV abrite le musée municipal de Versailles. Après une phase de réorganisation de ses collections, le musée a ré-ouvert ses portes le 18 septembre 2010. Il comporte trois départements :
    * un département beaux-arts présentant peintures et sculptures du XVIe au XXeme siècle  (on y trouve des Impressionnistes)
    * un département arts décoratifs
    * un département historique, où sont rassemblées des œuvres témoignant de l’histoire de la ville de Versailles et de son rôle dans la Révolution française.
 
D'emblée, ce musée avait tout pour me plaire. Il affiche en sous-titre de son nom : "L'art de vivre au XVIIIe siècle à Versailles". Alléchant pour l'amatrice de ce siècle que je suis... Eh bien, je ne fus pas déçue du voyage.

Lire la suite...

Bruges au fil de l'eau

Bruges
 
Bruges, dite la « Venise du Nord », est la ville la plus touristique de Belgique. Partez à la découverte de ses monuments somptueux, flânez le long de ses canaux, laissez-vous charmer par son cadre romantique… À moins de trois heures de Paris, cette cité médiévale est la destination idéale pour un week-end à deux...

Lire la suite...

Un soir d'été au Chalet des îles, un air de campagne à Paris

Il faut prendre le bac pour accéder au Chalet des îles, un restaurant chargé d'histoire, niché au cœur du lac du Bois de Boulogne. Le lieu est magique : on s'installe à la terrasse pour profiter du soleil, loin de tout, au bord de l'eau. En un mot : charmant et bucolique.
Pas un bruit de circulation ne vient nous perturber, nous sommes protégés par le lac qui nous entoure. Un havre de paix dans la ville.

Lire la suite...

Sur la route des Vosges : culture, Histoire, thermes et montagnes

Je reviens d'un week-end prolongé dans les Vosges. C'est une région magnifique, mais son attrait ne s'arrête pas là... Suggestion d'itinéraire pour varier les genres et découvrir les multiples facettes de cette terre de bois :

- si vous venez de Paris, faites une halte à Nancy. Nancy, préfecture de Meurthe-et-Moselle, était la capitale politique du duché de Lorraine jusqu'à son rattachement au royaume de France en 1766. La ville conserve des traces de ce passé ducal, avec par exemple, la majestueuse place Stanislas, du nom de Stanislas Leszczynski, roi de Pologne, beau-père de Louis XV, père de la reine Marie Leszczynska, et duc de Lorraine grâce au traité de Vienne. Le duché de Lorraine connaîtra sous son "règne" une période d'apogée. Il créera en l'honneur du roi de France une place de belles proportions qui recevra plus tard son nom. La place Stan' (comme disent les Nancéiens) est souvent qualifiée de "plus belle place du monde". La place royale comporte l'hôtel de ville, l'hôtel de la Reine, le pavillon Jacquet, l'Opéra-théâtre et le Musée des Beaux-Arts ainsi que deux petits pavillons ouvrant la perspective, depuis l'hôtel de ville, sur l'arc de triomphe et la place de la Carrière.

Lire la suite...