Back Vous êtes ici : Accueil Life and style

Life and Style

L'histoire du casino, du passe-temps mondain aux sites de jeux en ligne


Le jeu a toujours fait partie intégrante du quotidien des hommes. Pourtant, le fait de jouer à des jeux de hasard dans un lieu dédié est un phénomène récent, qui remonte au XVIIe siècle seulement. D'où vient la pratique du casino ? Quelle est son histoire, et comment le casino s'est-il développé dans le monde ?

Un lieu de distraction pour les nobles

Comment est-on passé de simples maisons de distraction sans enjeux économiques à une gigantesque industrie dont les derniers avatars sont les sites de casino en ligne en tels que Casinoenligne.ch ? C'est ce que nous allons voir... Le mot "casino" est dérivé de l'italien "casa", et signifie littéralement « petite maison ». Il désignait à l'origine un lieu de détente, non spécifiquement destiné au jeu mais au divertissement en général : vie mondaine, réceptions, théâtre.... Tous les notables italiens possédaient leur casino. L’un des premiers casinos fut érigé dans un palais à Venise, en 1626. Ailleurs en Europe existaient des établissements de jeux appelés « redoute » (de ridotto). Au XVIIIe apparaît un terme allemand, Spielbank, qui correspond à une maison de jeu. Puis, sous l'influence anglaise, le mot casino prend le sens de « club ». En France, c’est sous le règne de Louis XIV que les jeux d'argent et de hasard commencent à émerger, notamment à la cour de Versailles, où la loterie fait des ravages : les courtisans y perdent et y jouent des sommes folles. A partir de 1717, ces jeux sont interdits car ils sont considérés comme nuisibles aux bonnes mœurs et au commerce. Seuls les nobles ont l'autorisation de jouer dans ces lieux. Mais l'engouement de la population pour les jeux de hasard ne faiblit pas malgré l'interdiction, si bien qu'en 1804, Napoléon instaure un organisme officiel régissant les maisons de jeu pour combattre les fraudes et le blanchiment d'argent. Les salles de jeux sont autorisées par un décret en 1806, dans les stations balnéaires, thermales et dans la ville de Paris. Ce n'est qu'au milieu du XIXe siècle qu'on commence à employer le mot casino en France, colporté par les architectes que les écoles des Beaux-Arts envoient se former en Italie. Le casino est d'abord une salle des fêtes ou de spectacles. Le célèbre casino de Monte-Carlo est inauguré en 1863 et le Casino de Paris en 1890.

Lire la suite...

7 jolies coutumes, traditions et pratiques de naissance dans le monde

Dans toutes les cultures et à toutes les époques, la naissance d'un enfant est un événement si heureux qu'il s'accompagne de multiples coutumes, célébrations et traditions. Quelles sont-elles et pourquoi existent-elles ? Voici un petit tour d'horizon de jolies coutumes autour de la naissance à travers le temps et les cinq continents.

1. Le ruban du bonheur (Italie)

En Italie, l'avis de naissance se fait en fixant un nœud en tissu sur la porte du domicile, afin que la joie du foyer soit annoncée au voisinage et à tous les passants. Jadis, ce ruban, appelé "fiocco nascita" était de couleur bleue pour un garçon et de couleur rose pour une fille. Aujourd'hui, il se décline dans toutes les teintes. Ce sont généralement les fleuristes qui vendent ces nœuds mais il est possible de confectionner le sien et d'y broder le prénom du bébé. Dans la même veine, il existe la coutume consistant à offrir aux jeunes parents une "camicino della fortuna", une minuscule chemise brodée sans manches, rouge ou blanche, pour porter bonheur au nourrisson. En effet, en italien, "naître avec une chemise" signifie avoir de la chance.   

2. Silvering the baby ! (Écosse, Irlande)

Cette acclamation que l'on pourrait traduire par "Couvrons le bébé d'argent !" correspond à une tradition qui a encore cours en Écosse, en Irlande et dans le nord de la Grande-Bretagne. Elle consiste à mettre dans la paume du nouveau-né auquel on rend visite une pièce en argent. Cette offrande de bienvenue est censée lui apporter bonheur et prospérité. Cette coutume ancestrale était aussi une manière de faire un cadeau aux parents à une époque où les listes de naissance n'existaient pas encore. Selon que le bébé serre la main, ne veut plus lâcher la pièce ou la laisse échapper, on dira de lui qu'il sera économe, dépensier ou riche. De nos jours, la pièce en argent est remplacée par des objets en argent : timbales, hochets, bijoux... Certaines boutiques proposent même de faire recouvrir d'argent les premières chaussures de Bébé pour les conserver telles un trésor.

Lire la suite...

Colliers et pendentifs célèbres : les jolis bijoux de l'Histoire

De tout temps, il y a eu un lien entre les colliers et les femmes célèbres. Les femmes ont toujours été fascinées par les bijoux, qu'elles soient reines, princesses ou artistes. Qu'ils appartiennent à des têtes couronnées, des stars du cinéma ou des personnages politiques, les bijoux sont symboles de puissance, de luxe et d’élégance. Dans cet article, nous allons découvrir une sélection de colliers et de pendentifs célèbres, qui ont marqué leur temps.

1. Henri VIII et ses colliers de rubis

Autant pour le roi Henri VIII que pour sa fille Elisabeth Iere, parader avec de superbes colliers était un moyen de souligner leur pouvoir. On peut admirer Henri VIII dans de nombreuses peintures de l'époque, portant un collier de rubis et Elisabeth arborant des perles. L'un de ces portraits a été réalisé par Holbein le jeune en 1537 pour célébrer la naissance d’Edouard, le premier héritier mâle du souverain. On peut voir sur cette œuvre un inestimable collier de rubis.

2. Marie-Antoinette et l'affaire du collier

Le 25 janvier 1785, deux joailliers parisiens remirent une somptueuse rivière de diamants au prince-cardinal de Rohan, qui souhaitait l'offrir à la reine Marie-Antoinette pour obtenir ses faveurs (voir image ci-dessus). S'étant fait livrer le collier par les joailliers, le cardinal de Rohan, naïf, le confie à des escrocs qui prétendent qu'ils le remettront de sa part à la reine. Mais ils revendent aussitôt les diamants à l'étranger. Bien que la reine fût innocente et victime de cette affaire, ce scandale l'éclaboussa, et c'est ainsi que le collier de diamants de la reine devint le bijou le plus célèbre de l'Histoire de France et donna lieu à un magnifique roman d'Alexandre Dumas : Le collier de la reine.

Réplique du collier de la reine

Lire la suite...

La Divorce Party. Fêter son divorce, pour quoi faire ?

feter divorceUne Divorce Party (ou Divorce Ceremony) est une fête au cours de laquelle on célèbre la fin d'un mariage ou d'une union civile. Il existe autant de Divorce Parties et de façons de fêter un divorce que de divorcés. La plupart des Divorce Parties sont organisées par les femmes divorcées mais il arrive que les deux partenaires de la relation organisent une fête commune. Dans le premier cas, la personne séparée souhaite célébrer sa liberté retrouvée et déterrer sa vie de jeune fille ou jeune garçon. Dans le second cas, c'est une manière pour le couple anciennement marié d'afficher son entente devant le monde et leurs proches, de dédramatiser la situation et de demander à l'entourage son soutien. La Divorce Party est la dernière tendance issue de l'industrie du mariage et de l'événementiel. Dans son esprit et sa forme, elle se rapproche plus d'un enterrement de vie de célibataire que d'une réception de mariage.

Les ingrédients d'une Divorce Party

Les enterrements de vie maritale incluent des éléments qui leur sont propres : un Divorce Cake ou gâteau de divorce (qui sont souvent des parodies de gâteaux de mariage raté), des boîtes en forme de cercueils pour ranger l'alliance, des écharpes "Just divorced", et même parfois des bagues de divorce. On a également vu des cérémonies de divorce au cours desquelles on prononce des vœux de désengagement.

Une tendance initiée par les stars

Ce sont des célébrités américaines qui ont lancé la mode de la Divorce Party. L'actrice Shanna Moakler a organisé une Divorce Party qui a fait le buzz à Las Vegas. Son Divorce Cake comportait un marié mort. Las Vegas est d'ailleurs considérée comme la capitale de la Divorce Party aux Etats-Unis. Selon un article de CNN, le boom des Divorce Parties en Amérique permet de lever le tabou autour du divorce et de le déstigmatiser. Surfant sur le créneau, des "divorce planners" ont vu le jour, ainsi que des livres sur le sujet.

Lire la suite...

Pourquoi offre-t-on du muguet le 1er mai ?

traditions muguetLe 1er mai est la fête du travail, mais c'est aussi la fête du muguet. A cette occasion, il est de coutume de s'offrir des brins de muguet. D'où vient cette tradition et quel est son sens ?

Des origines antiques

Dès l'Antiquité, on célébrait le 1er mai. Les Romains louaient la déesse des fleurs Flora, qui atteignaient leur apogée le 1er mai. Quant aux Celtes, ils fêtaient le rituel de Beltaine, l'une des grandes fêtes religieuses du calendrier celtique, qui marquait le passage de la "saison sombre" à la "saison claire". Durant les festivités de Beltaine, ils érigeaient un grand arbre ("l'arbre de mai") qu'ils décoraient et autour duquel ils dansaient pour conjurer les mauvais esprits. Le muguet est une fleur qui symbolise le printemps. C'est pourquoi dans les mythologies du monde, le mois de mai est celui des fêtes en l’honneur de la nature, des fleurs, des sources et de l’eau. Le muguet était réputé porter bonheur. La coutume de l'arbre de mai perdure dans certaines régions où l'on coupe un arbre que l'on dépose devant une maison dans la nuit du 30 avril au 1er mai. Selon les régions, cet arbre sera offert à l'élu local pour l'honorer, ou aux jeunes célibataires, comme dans l'est de la France. Le fait de déposer l'arbre devant la maison des jeunes filles est parfois l'occasion d'un charivari pour les gens qui y participent.

Une fête de l'amour

La légende veut que la coutume du brin de muguet du 1er mai remonte à la Renaissance, quand en 1560, le roi Charles IX se vit offrir par le chevalier Louis de Girard de Maisonforte un brin de muguet, cueilli dans son jardin à Saint-Paul-Trois-Châteaux. L'année suivante, le 1er mai, le souverain donne des brins de muguet aux dames de la cour en leur disant : « Qu'il en soit fait ainsi chaque année ». Légende ou vérité ? Toujours est-il qu'autrefois, le premier mai était une fête de l'amour, durant laquelle les princes et les seigneurs se rendaient dans la forêt pour couper des rameaux qui servaient à décorer les habitations. Ils fabriquaient également des couronnes de feuillages et de fleurs pour les porter et les offrir à leur bien-aimée. Un bal interdit aux parents était organisé en l'honneur des couples cherchant à se marier : les bals du muguet. Les femmes s'habillaient de blanc et les hommes portaient un brin de muguet. Un vin liquoreux composé de vin de Moselle dans lequel des fleurs d'aspérule odorante (appelé  "faux muguet") avaient macéré faisait les délices de cette époque de l'année : le "Maitrank" ou "boisson de mai". Il suffirait d'y tremper les lèvres le 1er mai pour être heureux tout au long de l'année.

Lire la suite...

La coutume japonaise du hanami : contempler les fleurs de cerisier

hanami japonAu Japon, le début du printemps est synonyme de hanami, que l'on pourrait traduire par "regarder les fleurs". Il s'agit d'un rituel annuel et séculaire consistant à admirer les fleurs des cerisiers (sakura) dans les parcs et jardins sous forme de pique-nique. Une coutume remontant à la période Nara (710-794), lorsque les fleurs de pruniers, importés de Chine, deviennent au Japon un objet d'admiration. Les Japonais admiraient alors les fleurs d'ume, et c'est au cours de la période Heian que les fleurs de cerisiers détrônèrent ces dernières. La fleur de cerisier était considérée comme sacrée : elle annonçait la saison de plantation du riz. Les gens faisaient des offrandes aux kami (dieux à l’intérieur des arbres) au pied des sakura. Ensuite, ils buvaient du sake. Ces offrandes de nourriture et de sake étaient censées favoriser la récolte à venir. 

L'empereur Saga, qui vécut à la période Heian, organisait des fêtes de « contemplation des fleurs » sous les branches des cerisiers en fleur dans la cour impériale de Kyoto. Des poèmes étaient écrits, louant la beauté des fleurs. La coutume était à l’origine limitée à la cour impériale, mais se répandit rapidement à la société des samouraïs puis, à partir de la période Edo, aux gens du peuple.

De nos jours, la coutume est toujours aussi vivace, aussi bien au Japon que dans d'autres régions du monde. La floraison des cerisiers du Japon est un sujet très sérieux : le Sakura Zensen, bulletin météo des fleurs, permet de suivre la progression de la vague florale dans tout le pays, de mars à avril.

Lire la suite...

6 idées déco pour détourner du papier peint

Le papier peint n'est pas mort, bien au contraire. Avec la mode du vintage et du style graphique, il fait son grand retour dans les tendances contemporaines. Aujourd'hui, le papier peint ne décore plus simplement nos murs, il est prisé pour relooker son intérieur à moindre frais. Découvrez nos 6 idées déco avec du papier peint faciles à réaliser.

1. Créer des tables années 70

Les motifs 70's sont très tendance actuellement. Donnez un look vintage à des tables fatiguées avec du papier peint seventies. La table sera protégée par la pose d'un vernis colle. Vous trouverez du papier peint avec des motifs géométriques sur le site PIXERS.

détourner papier peintCrédit photo : Retour de chine sur Pinterest

Lire la suite...

7 choses à savoir sur le tuning

tuning de luxeLe tuning, ou customisation automobile, est la discipline consistant à apporter des modifications à un véhicule de série afin d'en améliorer les performances ou de le rendre unique. Née dans les années 30, cette pratique en plein boom est devenue une véritable industrie générant en France plus d'un milliard d'euros. Victime de nombreux clichés et préjugés, le tuning, considéré par beaucoup comme un loisir "beauf", issu des couches populaires, est pourtant un univers bien plus riche, complexe et sophistiqué qu'on veut le faire croire... Voici 7 faits à propos du tuning qui tordent le cou aux idées reçues.

1. Un fan de tuning sur 5 est une femme

Eh oui, qu'on se le dise ! Le tuning n'est pas une activité réservée aux hommes cherchant à prouver leur la virilité en comparant la largeur de leurs jantes ou la puissance de leur sound system embarqué. C'est un hobby qui plaît aussi aux femmes.

2. Le tuning peut être haut de gamme

La passion de la personnalisation automobile touche tous les milieux et toutes les classes sociales, il peut même être associé au luxe le plus extrême, avec des customisations très sophistiquées et haut de gamme.

Lire la suite...

5 conseils pour bien décorer la chambre de votre enfant

La chambre d'enfant est une pièce maîtresse de votre foyer. Elle doit être avant tout fonctionnelle, mais ce n'est pas une raison pour faire l'impasse sur sa décoration. Voici nos 5 conseils pour bien aménager la chambre de votre enfant.

1. Définissez un thème et un univers

La première chose à faire est de déterminer une ambiance, un style, un univers qui donnera le ton de cette chambre. Choisir un thème servira de fil conducteur à l'aménagement, au choix des meubles, et facilitera les achats de décorations. Vous trouverez des inspirations sur les sites de déco, les réseaux sociaux, les catalogues de vente par correspondance, ou en furetant dans les magasins de meubles et de décoration. Passez plusieurs jours à observer les tendances avant de vous décider sur un thème et des couleurs. Une fois le thème choisi, vous allez le décliner pour choisir :
- la couleur des murs (peinture ou papier peint)
- le mobilier
- le linge de lit
- les rideaux et voilages
- l'éclairage
- les objets décoratifs
- les éventuels stickers muraux
Tout devra être pensé dans une harmonie globale, pour créer l'ambiance recherchée.

Lire la suite...